4 mars 2015

BOIS SAUVAGES: Petrichor, réflexion sur une forme de féminisme

(FR) A la base PETRICHOR s'appelait Riverman parce que comme pour tout mes travaux je part d'histoires vraies, souvent des faits divers, dans le cas présent l'histoire de Gary Ridgway serial killer de prostituées. Il était surnommé Riverman ou le Green River Killer.

(EN) at first PETRICHOR was called Riverman, because, as my other works, i still begin my stories based upon true facts, in this case it was the story of Gary Ridgway, prostitutes serial killer called by the press Rivermanor Green River Killer. 
J'ai toujours essentiellement travaillé sur la figure féminine mais elle prend une place différente dans mes nouveau travaux. Je n'irai pas à les considérer comme féministe mais je parle souvent des maux qu'elles subissent comme ici ou a contrario de leur puissance et leur force comme figure tutélaire. Les hommes eux, sont toujours masqués et cachés.

I always mostly work on female figure, but with my last ( and up coming ) works its tends to take another place. I will not go as far as considering that my paintings are feminists but a speak often about the evils they suffer or alternatively about her power and strength a major figure of the world. The men are still masked and hidden.

 Je n'ai pris conscience que récemment de cette dimension. Du coup elle me pose question. il faut que j'éclaircisse ce point.

I've realized that recently. So i must to work on. 

Bref, le bazar mesure 100x70cm, aquarelle et encre sur papier fabriano.
However the thing measures 100x70cm, watercolor and ink on fabriano paper

Rien à voir, mais:
- pour info il reste encore quelques bijoux inspirés de mes boulots dans le SHOP, ICI. 
- J'ai enfin mis à jour, ou à peu prés, mon CV LA
- Il y a un chouette article sur mon travail chez 300, Le Mag ICI

Nothing to do with, but 
- I have few inspired by my artwork jewelry in my SHOP, HERE. 
- I finally updated my vitae
- Read a cool thing bout my work HERE ( in french sorry )